Sélectionner une page

Hirayama Shigeru est né à Tokyo aux débuts des années 50. Il a étudié la poterie à Tamba (un des six anciens centres de poterie du japon) et à Kyoto, où il vit et travaille actuellement. Son studio se situe dans une ancienne machiya, à deux pas du temple Kitano Tenmangu, au nord-ouest de la ville.

Shigeru est un homme spirituel qui aime commencer sa journée en malaxant de l’argile (tout en écoutant du rock ou du jazz avant-garde). En tant qu’artiste, il aspire à créer de la poterie avec un esprit calme et vide de toute pensée, sa mission étant comme “ l’expression du rythme et de l’énergie de l’univers à travers l’argile ”.

C’est ainsi qu’il affectionne particulièrement l’étape du “dégrossissement” (qui consiste à raboter, enlever l’argile en excès et définir l’objet avec plus de précision lorsque l’argile a déjà un peu séché), car pour lui, c’est alors que “ l’argile s’exprime et révèle sa délicate et riche qualité et sa texture.”

Pour lui, la poterie est faite de conversations entre les humais et la nature. C’est un dialogue entre le céramiste et l’argile, puis entre l’argile et le feu qui répond parfois de manière inattendue. Le travail de l’artiste n’est donc pas uniquement sien.

 

Malgré les difficultés, notamment financières, qu’il a rencontrées avant de devenir un artiste à plein temps, Shigeru est céramiste depuis déjà 40 ans. Il puise son inspiration principalement des films du réalisateur japonais Ozu Yazujiro et des bols à thé coréens du 16ème siècle (dynastie Koryo). Son travail est axé autour de la notion japonaise du wabi, dont il fait sa valeur centrale.

 

Il est également professeur de poterie depuis qu’il a décidé, il y a une dizaine d’années, d’ouvrir les portes de son atelier à des élèves. Il accueille donc des japonais et des étrangers, en classe privée et individuelle, et leur enseigne (en anglais) ce qu’ils ont envie de savoir. Il s’occupe de la cuisson des pièces et même de leur expédition par courrier international, si besoin est.

Alex a ainsi passé trois mois, à raison de deux heures de cours par semaine, à apprendre la poterie japonaise avec Shigeru. Elle garde un excellent souvenir de son expérience et repense à ces rendez-vous hebdomadaires avec beaucoup de nostalgie. Bien sûr, c’est avec un plaisir tout particulier, qu’elle boit aujourd’hui son thé matcha dans son chawan préféré. Plaisir qu’elle partage avec tous ceux qui acceptent de boire un bol de thé avec elle.

Shigeru est un homme généreux et curieux, c’est un érudit de la culture japonaise qui apprécie la conversation, et chérit les échanges riches en enseignement qu’il peut avoir avec ses élèves. Il s’intéresse aussi beaucoup aux autres cultures et rêve de se rendre un jour en Afrique afin de découvrir quelques-unes de leurs techniques céramiques. Durant ses cours, Alex a d’ailleurs beaucoup apprécié leurs discussions autour d’un thé et de douceurs japonaises, et se souvient d’avoir appris beaucoup sur la culture traditionnelle du pays.

Shigeru ne se limite pas à faire de belles pièces. Il souhaite que sa poterie possède l’esprit du zen et les éléments de l’esthétique japonaise qui sont simplicité, vide et grace.

Vous pouvez acheter ses pièces (pas forcément celles présentées ici) directement à son studio ou en le contactant, en anglais, par email (uzukipotteryclass[at]yahoo.co.jp, remplacer [at] par @).

Il pense que l’art n’a pas de frontières, et il affectionne l’idée d’avoir son travail disséminé aux quatre coins du globe, chez des personnes différentes, alors n’hésitez pas à lui rendre visite !

Translate >>

Rejoins notre communauté

Inscris-toi à notre newsletter et reçois:

- une carte de Kyoto avec nos adresses préférées répertoriées en détail.

- un calendrier 2020 avec nos fêtes traditionnelles japonaises favorites.

- un coupon de livraison gratuite pour ta première commande à Slow Kyoto.

Tu es bien inscrite sur la newsletter de Slow Kyoto. Un email de bienvenue vient de t'être envoyé, vérifie qu'il n'est pas allé dans ton spam. Merci de ta confiance !