L’été n’est pas la meilleure saison pour visiter Kyoto. Les grosses chaleurs, l’humidité et les moustiques en font une période déplaisante à bien des égards. Pour peu qu’on ne soit pas habitué à la chaleur et on risquera de passer des moments difficiles, à marcher des kilomètres sous un soleil de plomb, les vêtements collés à la peau et le front dégoulinant de sueur. 

À la fin de l’été, les mousses, si appréciées pour leur couleur vert matcha, sont asséchées et ont perdu de leur éclat, et les jardins des temples ne sont, en général, pas à leur apogée.

Et oui, l’été peut être une vraie galère dans la région de Kyoto !

Et pourtant, des milliers de touristes n’ont pas d’autre choix que d’y aller en cette saison et doivent composer avec les conditions météorologiques. 

Mais, je te rassure, l’été japonais, comme les autres saisons de l’année, offre de nombreuses occasions de découvrir et de vivre des traditions bien japonaises. Je te parle de tous ces petits plaisirs et rituels de l’été qui rendront ton séjour mémorable dans cet article.

Nous avons connu un des étés les plus torrides que le Japon ait connu récemment, en 2018, et pourtant, nous en gardons un excellent souvenir.

Nous y avons découvert des petites choses, nouvelles, ou familières des dessins animés et films japonais que nous connaissions. Ce sont maintenant des petites joies en nous qui nous transportent immédiatement à Kyoto quand on se les remémore.

Le raffut incroyable des cigales qui crissent des ailes du matin au soir et que les enfants attrapent dans les arbres avec leur filet (elles sont grosses, nombreuses et très visibles). Tu peux les entendre en cliquant là (enregistrement depuis le balcon de notre studio, partiellement couvert par les bruit du traffic).

Les balades nocturnes dans les ruelles mal éclairées (mais toujours très sûres) à l’atmosphère surnaturelle,

En été, c’est la nuit [que je préfère]. J’admire naturellement, le clair de lune ; mais j’aime l’obscurité où volent en se croisant les lucioles. Meme s’il pleut, la nuit d’été me calme.

Notes de chevet, Sei Shônagon

Le son des fûrin – ces petits carillons japonais qui apportent l’illusion de la fraicheur par leur tintement cristallin et que l’on accroche près d’une fenêtre ou sous une véranda.

Les terrasses sur pilotis le long de la rivière Kamo.

Les terrasses sur pilotis le long de la rivière Kamo s’appellent des kawayuka. Ce sont des installations éphémères érigées à partir du mois de mai, quand les premières chaleurs se font sentir. Les clients des restaurants et bars peuvent alors se faire servir à la fraiche, avec vue sur la rivière. 

Quant aux kawadoko de la ville de Kibune, au nord de Kyoto, elles sont très réputées en été car elles ont la particularité d’être construites directement sur la rivière. Imagine déguster tes zaru soba (clique sur le lien) assis.e sur une plateforme en bois, le mouvement et le bruit de l’eau s’écoulant sous toi…On n’a pas encore testé, mais c’est sur notre liste:)

Les feux de Bengale avec les enfants dans le parc (nous avons manqué les feux d’artifice, qui au Japon, sont vraiment des mots de saison), les glaces au matcha et au sésame noir, les rafales de pluie chaude à l’abri des parapluies transparents en forme de cloche, les illuminations de nuit du temple Kodai-ji.

Les barbotages dans le petit cours d’eau de Kamigamo le jour du marché artisanal, dans la rivière Kamo ou encore au parc de Takaragaike.
 

Les énormes tas de glace pilée au siropkakigoriles plats de zaru soba

Et puis en été, on célèbre le rituel de purification du franchissement de l’été Nahoshi no Harae le 30 juin, détaillé dans cet article de blog, un rituel pour se débarrasser des impuretés spirituelles accumulées au cours des six premiers mois.

Il y a aussi le festival de Tanabata, la nuit du 7 juillet, les imposants chars du festival Gion Matsuri qui paradent au son des tambours le 17 et 24 juillet, le magnifique festival Obon et ses feux du 16 août sur les montagnes encerclant la ville.

Et bien sûr, quand les chaleurs sont insupportables, les musées seront toujours une bonne idée pour aller profiter quelques heures de l’air conditionné…

Translate >>

Rejoins notre communauté

Inscris-toi à notre newsletter et reçois:

- un ebook "10 livres à lire avant de partir à Kyoto "

- une carte de Kyoto avec nos adresses préférées répertoriées en détail.

- un coupon de livraison gratuite pour ta première commande à Slow Kyoto.

Tu es bien inscrite sur la newsletter de Slow Kyoto. Un email de bienvenue vient de t'être envoyé, vérifie qu'il n'est pas allé dans ton spam. Merci de ta confiance !