Pour satisfaire un plaisir purement égoïste, nous avons inventé une catégorie de jardins japonais que nous avons baptisée « jardin moussu ».

Au Japon, la mousse fait partie du quotidien. Les moines bouddhistes zen ont décrit sa présence dans les paysages de temples depuis plus de 1000 ans. Mais même si on en trouve toujours un peu dans un jardin japonais, tous n’en sont pas recouverts.

Férus que nous sommes de cette mousse «au vert vif comme du matcha» (expression de Corinne Atlan dans Un automne à Kyôto), douce et moelleuse, qui nous invite à la contemplation, nous avons constitué, au fil de nos visites de temples et jardins à Kyôto, une liste personnelle des jardins les plus moussus. Et en cherchant sur Google des idées de jardins «de mousse» à Kyôto pour en visiter d’autres, nous n’avons trouvé aucune information sinon le très célèbre Saiho-ji dit aussi kokedera, temple des mousses.

C’est ce qui nous a décidé à écrire un petit guide de dix temples moussus de Kyôto et ses environs, pour te donner la possibilité de sélectionner tes visites de temples et jardins sur ce critère si tu as envie de te faire plaisir.

Voici les trois premiers jardins de notre sélection :

1. Kokedera, ou le temple Saiho-ji

Le jardin du temple kokedera est agencé sur deux niveaux. Le premier niveau est un jardin sec, et le deuxième niveau est entièrement couvert de plusieurs espèces de mousses différentes qui auraient commencé à pousser il y a 200 ans. Il n’est pas très grand et s’organise autour d’une belle étendue d’eau. Comme les visiteurs sont limités, vous pourrez en profiter pour le prendre en photo sous tous les angles. Personnellement, j’en ai fait deux fois le tour !

La visite de ce temple n’est possible que sur réservation et il faudra vous y prendre très à l’avance pour l’organiser. Vous aurez besoin d’envoyer une demande par courrier au moins trois semaines avant la date de votre visite, et attendre la confirmation du temple qui vous renverra (sans garantie) votre invitation (à présenter avec votre passeport le jour et à l’heure convenus).

 Meilleurs moments pour la visite : saison des pluies (juin-juillet), koyo (novembre).

2. Ginkaku-ji, ou le Pavillon d’Argent

Le jardin du pavillon d’argent, près du chemin de la philosophie, est merveilleux ! Malheureusement assailli de visiteurs toute l’année, il est préférable de vous y rendre à la première heure.

La visite du temple zen Ginkaku-ji vous réserve de belles découvertes. C’est une promenade conçue pour faire le tour du jardin dans un sens défini.

Ce jardin est d’abord composé d’un jardin sec dans lequel se trouve un monticule de sable de deux mètres de haut appelé kōgetsudai, « plateforme tournée vers la lune », dont l’origine est obscure. On dit qu’il symboliserait le Mont Fuji, ou que durant les nuits de pleine lune et depuis le premier étage du temple, il ressemblerait au reflet de la lune dans un étang.

Vous ferez le tour d’un étang, cheminerez sur des jolis sentiers bordés de mousse et vous prendrez de la hauteur par une ravissante montée pittoresque à travers des arbres … et des mousses ! Vous serez transporté.e dans un autre monde.

Meilleurs moments pour la visite : printemps, saison des pluies (juin-juillet).

3. Giou-ji, dans le quartier d’Arashiyama

 

Le temple Giou-ji est un très petit temple qui nous a charmé pour son côté intimiste et surtout pour sa belle mousse qui recouvre intégralement le parterre du minuscule jardin planté d’érables.

Très photogénique en toute saison (et particulièrement durant la saison des pluies et en automne), il faut marcher une bonne demi-heure depuis la gare Saga-Arashiyama pour l’atteindre, mais vous serez récompensé.e par une belle atmosphère.

Un joli bassin en pierre avec alimentation en bambou vient parfaire la sérénité de cet endroit. Vous pourrez également vous assoir et vous reposer dans une hutte au toit de chaume, de la véranda de laquelle vous pourrez contempler le jardin.

Meilleurs moments pour la visite : saison des pluies (juin-juillet), koyo (novembre-début décembre).

Pour un aperçu de la mise en page et des infos supplémentaires inclus pour chaque jardin dans notre guide, c’est par ici (clique sur le lien).

Nous espérons que le travail et l’amour investits dans l’écriture de ce guide te donneront envie de nous soutenir en te le procurant !

Translate >>

Rejoins notre communauté

Inscris-toi à notre newsletter et reçois:

- un ebook "10 livres à lire avant de partir à Kyoto "

- une carte de Kyoto avec nos adresses préférées répertoriées en détail.

- un calendrier 2021 avec nos fêtes traditionnelles japonaises favorites.

- un coupon de livraison gratuite pour ta première commande à Slow Kyoto.

Tu es bien inscrite sur la newsletter de Slow Kyoto. Un email de bienvenue vient de t'être envoyé, vérifie qu'il n'est pas allé dans ton spam. Merci de ta confiance !