Sélectionner une page

Kazuaki Mizuhara est à la fois artiste, ingénieur et chimiste en herbe. Il crée, pour son plaisir et celui des autres, des petits vases en verre soufflé qui ont tous une forme différente. Certains sont parfaitement ronds alors que d’autres ont des formes plus angulaires ; ce qu’il aime par-dessus tout, c’est expérimenter continuellement.

Depuis un an il a créé sa marque, Happaya, en hommage à son chat, Happa, mais aussi parce que happa signifie feuille en japonais et que Kazuaki est très attaché à la nature.

Nous l’avons rencontré pour la première fois sur le marché artisanal du temple Kamigamo (qui a lieu le quatrième dimanche de chaque mois à Kyoto). Ce jour-là nous avons aussi fait la connaissance de la famille Morii.

Notre discussion avec Kazuaki fut d’emblée très amicale : il était heureux de discuter en anglais avec des étrangers qui s’intéressaient à son travail.

Nous sommes tombés sous le charme de ses élégants vases en verre qui ne peuvent contenir qu’une ou deux petites fleurs, obligeant ainsi l’acquéreur à apporter un soin régulier à la fleur pour la maintenir hydratée.

C’est cette fragilité et cette nécessité de prendre soin des choses qui nous entourent qui sont au cœur de la philosophie d’Happaya. 

Kazuaki nous a donné rendez-vous quelques jours plus tard pour nous parler de ses valeurs et de son travail. C’est dans une ancienne machiya rénovée par un ami qu’il nous a dit vouloir contribuer à la démocratisation du kadô  (l’art japonais de l’arrangement floral) afin que tout le monde puisse profiter de la beauté d’une fleur.

Très attaché aux traditions, il souhaiterait qu’elles se célèbrent plus régulièrement parmi la jeunesse japonaise. Il pense qu’il faudrait les rendre plus accessibles en les simplifiant : ce qu’il essaie de faire, dans une certaine mesure, avec Happaya. 

Son goût pour la simplicité se traduit également dans sa manière de fabriquer ses vases : il n’utilise aucun matériel coûteux mais uniquement un chalumeau et une petite planche de bois.

Inspiré par son professeur de chimie, c’est au lycée que Kazuaki a commencé à expérimenter avec le verre. Ce n’est qu’après de nombreux essais infructueux qu’il a fini par apprivoiser ce matériau, le travailler à sa guise et lui donner une meilleure résistance mécanique.

L’idée de fabriquer des vases lui est venue alors qu’il voulait initier sa fille aînée, qui a aujourd’hui 8 ans, au plaisir d’admirer les fleurs. Elle pouvait ainsi arranger des petits bouquets et les disposer dans la maison. Puis, de fil en aiguille, et devant la demande croissante de ses proches qui admiraient tous ses créations, il a créé Happaya en mai 2017. 

 

Il ne dépend pas financièrement des ventes de ses vases pour faire vivre sa famille : il a conservé son métier de géomètre, ce qui lui permet aussi d’avoir une éthique commerciale stricte. Il ne vend que directement à des amis ou sur les marchés artisanaux, et a récemment décliné une demande d’un client qui voulait lui acheter 2000 vases pour les distribuer en gros. Cela ne correspondait pas à la vision poétique qu’il a de son négoce.

Ces vases, qui sont des objets fragiles mais que l’on peut conserver longtemps en en prenant soin, sont à l’image de toutes les choses de la vie quotidienne auxquelles il faut apporter de l’attention pour les voir s’épanouir, telles que les amitiés, ou la santé. Il souhaite que ses créations incitent ainsi les autres à prendre soin de leur environnement et d’eux-mêmes.

 

Kazuaki est un amoureux de la ville de Kyoto, et c’est aussi pour cette raison qu’il a voulu collaborer avec Slow Kyoto.

Il aimerait préserver la beauté de ce lieu exceptionnel et aider les autres à se rendre compte de la richesse de son environnement.

Et si cela commençait tout simplement par mettre une fleur dans un vase posé sur une table ou suspendu ?

 

Pour la beauté et la simplicité de ces vases, mais aussi pour le message et les valeurs que Kazuaki veut transmettre, nous sommes ravis de les avoir inclus dans notre boutique.

Kazuaki sera heureux de connaitre tes sentiments après la découverte de ses vases, et nous ne manquerons pas de les lui transmettre la prochaine fois que nous le verrons. Tu peux également suivre son actualité sur son compte Instagram @happaya_kyoto

À lire aussi notre article sur la visite des marchés artisanaux de Kyoto.

Translate >>

Rejoins notre communauté

Inscris-toi à notre newsletter et reçois:

- une carte de Kyoto avec nos adresses préférées répertoriées en détail.

- un calendrier 2020 avec nos fêtes traditionnelles japonaises favorites.

- un coupon de livraison gratuite pour ta première commande à Slow Kyoto.

Tu es bien inscrite sur la newsletter de Slow Kyoto. Un email de bienvenue vient de t'être envoyé, vérifie qu'il n'est pas allé dans ton spam. Merci de ta confiance !