Lors de notre dernier voyage à Kyoto, au cours d’une belle journée d’automne à Uji, capitale du thé vert de la région, nous avons eu le plaisir de rencontrer Elsa, une jeune française qui y vit depuis 2015. Étudiante en cérémonie du thé, Elsa nous raconte que sa vie a été bouleversée depuis qu’elle s’est familiarisée avec la culture du thé. Grâce à la pratique du chanoyu elle est devenue une femme plus sereine, plus centrée, à l’écoute de ses besoins, trop longtemps ignorés par le passé.
 
Elsa est une jeune professionnelle extrêmement rigoureuse et exigeante, soucieuse de donner le meilleur d’elle-même, et qui, comme beaucoup d’entre nous, a souffert du poids quotidien du perfectionnisme. C’est en pratiquant la cérémonie du thé qu’Elsa a réussi à changer son approche au monde, a trouvé un meilleur équilibre et a appris à prendre soin d’elle-même. Elle n’imagine plus sa vie sans la pratique quotidienne de ce qui est devenu “sa méditation”.

“Sans doute apprécions-nous moins les rituels aujourd’hui qu’à toute autre époque de l’histoire humaine, mais dans le chanoyu ils nous permettent de créer en et pour nous-mêmes des havres de solennité et de solitude – ils déterminent un cadre et un espace de temps permettant de rendre hommage à ce que nous savons être l’essentiel de la vie. Les règles de la voie du thé nous offrent la possibilité de discipliner nos vies intérieures, et par là d’affronter avec le plus grand sang-froid n’importe quelle situation.” 1

C’est ce que nous a confirmé Elsa de sa propre pratique. Le rituel de la préparation du thé est devenu son rituel bien-être : elle prend plaisir à choisir son petit carré de tissu, son bol, et à préparer du thé matcha pour elle et son mari, créant ainsi un moment hors du temps, un cocon, pour profiter de l’instant présent dans la simplicité de leur foyer.
 
Elle me confie aussi d’un air amusé que le matcha est un élixir magique capable d’apaiser les tensions et de réconcilier les gens, comme un langage d’amour universel, et qu’elle n’hésite pas à l’utiliser à la maison comme au travail. 
 
Nous pouvons nous aussi pratiquer le rituel du thé au quotidien. Et le mieux, d’après l’expérience d’Elsa et de nombreux autres adeptes, c’est que nous pouvons le faire en toute informalité, sans aucun attachement particulier à aucune règle. Nous n’avons besoin de rien d’autre que, simplement, se concentrer sur la préparation du thé et sur sa dégustation en toute conscience.
En prenant un moment chaque jour pour se préparer un bol de thé, on revient vers le présent, on lâche prise un instant, on oublie nos tracas et on se détend.

thé matcha fouetté et confiserie

“Une fois cette pause thé terminée, en retournant à nos occupations, notre réalité peut nous apparaitre sous un nouvel angle. On découvre alors des choses que l’on n’avait pas vues avant, ou alors on les voit sous une lumière neuve.” 2

Et c’est extrêmement libérateur !

Cette philosophie de vie “est un rappel que le calme, la simplicité et la beauté peuvent nous aider à habiter pleinement un moment dans n’importe quelle situation” 3. Et c’est exactement la leçon que nous pouvons tirer de la pratique de la voie du thé au quotidien.

Si vous aimeriez vous préparer vous aussi un bol de matcha de temps en temps, et vous initier petit à petit, en autodidacte, à l’art du thé japonais, et en ressentir les bienfaits, mais que vous ne savez pas comment vous y prendre, nous vous recommandons de consulter le guide gratuit de Tyas Sosen. Il est en anglais, mais les vidéos parlent d’elle-même.

Et pour faire l’expérience d’une cérémonie du thé (en anglais) lors de votre prochain voyage à Kyoto, Elsa nous a généreusement fait part de ses meilleures adresses :

Maison de thé Chasanraku, Arashiyama, Kyoto

Camellia tea,Higashiyama, Kyoto

Shin shin an tea, près du complexe Daitokuji, Kyoto

Pavillon de thé municipal Taihoan, Uji

Pour suivre Elsa sur son compte Instagram, rendez-vous ici.

Notes
1- Okakura Kakūzo, extrait de Le livre du thé aux éditions Picquier Poche
2- Tyas Sosen, maitre de thé belge, extrait de son blog
3- Beth Kempton, extrait de Wabi Sabi le bonheur est dans l’imperfection aux éditions Marabout

Translate >>

Rejoins notre communauté

Inscris-toi à notre newsletter et reçois:

- un ebook "10 livres à lire avant de partir à Kyoto "

- une carte de Kyoto avec nos adresses préférées répertoriées en détail.

- un coupon de livraison gratuite pour ta première commande à Slow Kyoto.

Tu es bien inscrite sur la newsletter de Slow Kyoto. Un email de bienvenue vient de t'être envoyé, vérifie qu'il n'est pas allé dans ton spam. Merci de ta confiance !

Pin It on Pinterest

Share This