Sélectionner une page

Chaque année, au mois de novembre, « lierre et feuilles d’érable jaunissent » (selon la description de la microsaison en vigueur), puis peu à peu tous les arbres à feuilles caduques prennent des teintes allant du jaune doré pour le gingko au rouge flamboyant pour l’érable. C’est le kôyô, et la saison du momiji, généralement à son apogée à la mi-novembre.

Au fur et à mesure que l’automne avance, les gigantesques torches des ginkgos qui bordent les avenues flamboient d’un feu de plus en plus vif. Au crépuscule, sur fond de ciel gris-bleu, on croirait Les Alyscamps de Van Gogh. Si le peintre voyait le Japon à Arles, les teintes irréelles d’ici sont parfois celles-là même de ses tableaux. Corinne Atlan, Un automne à Kyôto, ed. Albin Michel

Tout comme pendant la période du hanami, les foules se déplacent alors en masse pour admirer ce merveilleux spectacle éphémère. Et face à la multitude de temples et de jardins dans la ville de Kyoto, mieux vaut avoir une idée de ceux à privilégier.

Voici donc une liste de 5 de nos endroits préférés, pour t’aider à prioriser tes visites :

1. Le temple Shinnyodo

Juché sur une colline, à deux pas du chemin de la philosophie, le temple Shinnyodo est un des meilleurs endroits pour aller admirer les couleurs de l’automne. Il est peu connu des touristes et d’accès gratuit, et ouvre exceptionnellement le jardin du parinirvana en cette période, un jardin moderne qui offre une vue spectaculaire sur les montagnes de Higashiyama et le Daimon-ji (nous n’avons malheureusement pas vu le jardin, mais tenons l’info du son merveilleux livre Un automne à Kyôto de Corinne Atlan cité plus haut).

2. La descente de la rivière Hozu, depuis Kameoka jusqu’à Arashiyama. Une activité prisée (il vaut mieux se rendre à l’embarcadère le plus tôt possible le matin) pour une balade de 2h au fil de l’eau. Un défilé de splendides paysages d’automne.

Arrivés à destination, la foule est dense mais comme toujours aggloméréé aux mêmes endroits…donc facile à éviter.

3. Le temple enkô-ji

Un vrai coup de cœur ! Intime et bouleversant de beauté.

Un petit joyau méconnu situé non loin de du Manshu-in et du Shisen-do, deux temples très visités en automne.

4. Les illuminations nocturnes du sanctuaire Kitano Tenmangu

Bien moins fréquentées que les illuminations du temple Eikando (pour lesquelles il faut faire des heures de queue) et tout aussi féériques !

Une paisible balade d’une heure ou plus au cœur d’une forêt d’érables, le long d’un cours d’eau. 

5. À une heure de train environ, la ville de Nara est un véritable joyau en automne. Son immense parc aux daims avec vue sur le Mont Wakakusa (qui s’embrase en automne lors du festival du feu), le jardin Isuien et le sanctuaire aux lanternes Kasuga Taisha, dont l’atmosphère mystique de fin de journée vous enveloppe et vous transporte vers un autre monde.

Pour plus de détails et de photos, viens avec nous en balade à partir du 15 novembre 2020. Inscris-toi à notre liste (en remplissant le formulaire ci-dessous) et tu recevras un email par jour pendant une semaine, sur la piste des incontournables de l’automne à Kyoto !

Translate >>

Rejoins notre communauté

Inscris-toi à notre newsletter et reçois:

- une carte de Kyoto avec nos adresses préférées répertoriées en détail.

- un calendrier 2020 avec nos fêtes traditionnelles japonaises favorites.

- un coupon de livraison gratuite pour ta première commande à Slow Kyoto.

Tu es bien inscrite sur la newsletter de Slow Kyoto. Un email de bienvenue vient de t'être envoyé, vérifie qu'il n'est pas allé dans ton spam. Merci de ta confiance !